Nos services offshore

Besoin d’aide? Contactez-nous
Contactez-nous

Holding Offshore

Creez votre societe offshore en quelques jours – conseil, publication, installation avec amexia holding offshore Beaucoup de grosses sociétés sont intéressées par l’investissement dans des pays où il n’existe pas d’accord de double imposition entre le pays de l’investisseur et le pays où elles investissent. Pour cette raison, une société intermédiaire est établie dans la juridiction ayant un traité approprié. Par exemple, la société madérienne SGPS a été utilisée pour des investissements dans l’Union Européenne, puisque les entités d’affaires enregistrées peuvent y bénéficier de la Directive U.E. sur les filiales. Chypre a un réseau étendu de traités de double imposition avec de nombreux pays d’Europe de l’Est, de l’ex-URSS. L’utilisation des sociétés chypriotes pour des investissements entrants avec ces pays fournit un système d’imposition efficace.

Création d’une société offshore: le modèle de l’holding offshore A la création de la société offshore, la structure de l’holding offshore est un modèle des plus attractifs en termes d’avantages fiscaux.
Une société holding offshore est une société ayant pour but de conserver les intérêts dans d’autres sociétés, en contrôlant et dirigeant la propriété sans avoir d’activités propres. C’est une structure appropriée pour recouvrir les dividendes détenus par les sociétés avec les avantages fiscaux qui en sont tirés.
Une société financière est une société (pouvant être une société holding) prenant en charge le financement d’une autre société au travers d’un prêt.
L’avantage fiscal peut résider dans la déduction des intérêts payés ou dans l’intérêt des revenus non taxés. Il est alors possible pour un groupe de sociétés d’organiser un système de prêt au sein de ses filiales.

Création d’une société offshore: le choix du lieu des sociétés holding La création d’une société holding offshore réside avant tout dans le choix du pays hôte. Ce choix n’est pas seulement une affaire de fisc. La flexibilité hollandaise explique le grand nombre de sociétés holdings aux Pays-Bas, particulièrement en ce qui concerne les associations européennes d’entreprises. Bon nombre de pays s’attachent à attirer l’établissement de sociétés holding sur leur sol, en faveur d’un traitement fiscal avantageux sur les dividendes et les plus-values.

Progressivement tous les pays membres de l’UE ont développé un système fiscal favorable aux sociétés holding sur leur sol, incluant également l’exemption de dividendes sur les filiales, une exemption sur les plus-values à la disposition des investissements. Les Pays-Bas ont introduit un système “d’exemption participative” afin d’obtenir l’exemption sur les dividendes et les plus-values en faveur d’investissements , comme base de procédure de décision. Le Luxembourg offre un régime spécial au profit des sociétés holding avec une exemption générale des impôts sur les sociétés. Le Grand Duché offre également un système aux sociétés financières, connu sous le nom de SOPARFI, permettant l’exemption des dividendes aux filiales et permettant les cessions des gains sur les investissements. La Belgique offre la non-imposition sur les dividendes des titres de participation, jusqu’à 95% de leur valeur tant qu’ils sont produit par des sociétés sujettes à un impôt régulier, et l’exemption des cessions sur les gains de ces titres.

En 2002, le Royaume-Uni a adopté un système d’exemption sur les plus-values tirées des cessions des prises de participation. Les paradis fiscaux se sont aussi focalisés sur l’offre avec des conditions fiscales particulièrement attractives sur la création de sociétés et d’activités offshore: activités bancaires ou financières, assurances, services ou gestion de succession.

Création d’une holding offshore: Les sociétés holding intermédiaires Une compagnie pourrait souhaiter investir dans un pays n’ayant pas de traité de double imposition avec le pays de résidence. Les taxes sur cet investissement peuvent être préjudiciables. Dans ce cas, la société holding intermédiaire peut être établie dans une juridiction avec un traité bilatéral favorable et adapté aux deux pays.

Chypre a, par exemple, signé un nombre d’accords bilatéraux avec les pays d’Europe de l’Est et les pays de l’ex-URSS.

C’est pourquoi Chypre est fréquemment choisie par les investisseurs souhaitant des conditions fiscales avantageuses.